mardi 27 octobre 2015

Aksak Maboul, Onze danses pour combattre la migraine !

Marc Hollander (à g.) et Vincent Kenis (à d.), ici en 1977, furent les membres éminents et fondateurs de l'étonnant et détonant groupe belge Aksak Maboul.
Cette formation n'a produit que deux disques, "Onze danses pour combattre la migraine" en 1977 et "Un peu de l'âme des bandits" en 1980, plus quelques titres sur diverses compilations. A cela s'ajoute un autre opus, sortie en 2014, "Ex-futur album" qui comporte des bandes enregistrées de 1980 à 1983.
Bien maigre pour cette formation défricheuse et innovante, et l'on pourra prolonger son plaisir avec "Les tueurs de la lune de miel", certes dans un autre registre, plus francophone du type Ptôse du défunt label lorrain AYAA mais avec un esprit Aksak, d'une dose d'humour et teinté d'une couche punkie, rien que ça !

Pourquoi vous parler aujourd'hui et ici d'Aksak ? Et bien, regardez le sous titre de KSZ, "Zeuhl forcément mais aussi autour, ailleurs et libre...", voilà donc une première raison. Elle ne suffit évidement pas. Une deuxième est ce coté innovant, même avec seulement 2 albums et, parallèlement, la fondation d'un label, Crammed Records, pour le musique de Marc Hollander bien sûr mais aussi pour celle des musiques qu'il aime, une World Music éclectique et moderniste, plus R & R que la world de Peter Gabriel, plus electro, plus décapante. Enfin, pour cet article paru dans Libération le 15 septembre dernier pour une nouvelle réédition, en LP, de "Onze Danses". Merci à eux d'en avoir parler.

Donc Aksak ce sont deux (voire trois) disques, deux ambiances, deux formation différentes (duo ou groupe), mais deux disques indispensables, de vrais bijoux. Alors profitez de cette nouvelle parution, en vinyle,  pour vous les offrir tous les deux ou faire plaisir à ceux dont les oreilles ont besoin de renouveau, de surprises, d'étonnement !

A commander : Ici et 

samedi 24 octobre 2015

Tout Philippe Cauvin en six disques et deux présentations publiques

Ce ne sont pas moins de 64 (!) compositions du guitariste bordelais qui vont voir le jour, dans quelques semaines, sous la forme d'une série de 6 disques couvrant les différents aspects, voire étapes, de son parcours entre 1978 et 2015. Pièces en solo, duo ou en groupe, textes ou chant "musical", prises studio ou enregistrements temoins en concert vont se succéder dans ce qui constitue un véritable évènement quand on connaît la discrétion discographique du musicien. Cela sort le 14 Novembre.
Et pour fêter cela, deux "marathons sonores" seront proposés au Rocher de Palmer, à Cenon, les samedis 14 Novembre et 12 Decembre, deux sessions d'écoute de cette matière sonore, en présence de Philippe Cauvin bien entendu.

Détail des disques :
CD 1 : Nu (Solo Live 2014 au Rocher de Palmer)
CD 2 : Philippe Cauvin Groupe (Olivier Grall, Laurent Millepied, Marc Zerguine)
CD3 : Des Mots sur des Notes (Serge Korjanevki, Didier Lamarque, Antoine Illouz, Xavier Jouvelet...)
CD 4 : Frôlements (Serge Korjanevki, Didier Lamarque...)
CD 5 : Philippe Cauvin Except (Studio 2015 - Pascale Martinez, Lulu Bret)
CD 6 : Guitarvision (Jordan Cauvin, Thibault Cauvin, Jonathan Lamarque...)


Pour les fidèles de Philippe Cauvin, la série d’albums présentée au travers de cette collection «1978 / 2015» ressemble à une perle rare, un cadeau inattendu. Au travers d’une boucle généreuse le long de l’arc du temps, comme un fil d’or tissé entre le passé et le futur, il aura bien fallu ces six nouveaux CD pour compléter enfin la discographie de l’artiste. Surtout, elle apporte un nouvel éclairage sur une sensibilité unique, au travers d’une matière musicale complètement inédite qui va révéler bien des surprises. À la fois d’une grande diversité, abordant les multiples métamorphoses de la musique de Philippe, souvent par des aspects inattendus, mais pourtant cohérente grâce au lien invisible qui parcours toute son oeuvre, cette collection a une double vertu : Elle vient non seulement combler l’espace qui existait entre ses deux premiers albums que sont « Climage » (1982) & « Memento » (1984) et le plus récent « Voie Nacrée » (2014), mais elle ouvre également la voie à de nouveaux talents prenant leur envol... C’est-à-dire qu’elle donne aussi le ton pour la musique à venir… À partir d’un travail long et minutieux réalisé sur des sources multiples, depuis leur (re) découverte, sélection, agencement et « polissage » soigné au studio Cryogène (33), c’est toute la carrière de Philippe Cauvin qui se profile en filigrane. A cet égard, il faut souligner l’investissement de l’ingénieur du son Guillaume Thevenin, toujours disponible et à l’écoute de Philippe pour assembler de la plus belle manière possible tout ce matériau musical. Au final, derrière les mots, derrière les notes, le coeur de l’artiste se dévoile peu à peu. Celui que certains journalistes qualifiaient, dans un autre temps, de « troubadour martien », demeure un artiste unique et pudique. Et pourtant, il est extrêmement généreux quand il s’agit d’entrouvrir pour autrui sa porte intérieure. Une porte qui mène vers l’ailleurs… Celle de sa musicale et singulière poésie. 
THIERRY PAYSSAN

mardi 20 octobre 2015

Richard Pinhas et Tatsuya Yoshida à Poitiers

Grâce à notre fidèle Pierre De Ramefort, KSZ était sur place pour cet évènement en pleine... France profonde...

Richard PINHAS : Guitare,
« Sax Ruins »
Yoshida TATSUYA : Batterie, voix
Ono RYOKO : Sax alto, voix

Tout à fait inattendu à Poitiers où il ne se passe quasiment plus rien depuis des lustres (musicalement parlant j’entends), ce concert de « SAX RUINS » n’aura malheureusement pas réuni les foules et ce, malgré un prix du billet plus qu’attractif (6 euros au tarif complet !). On pouvait certes s’y attendre un peu, mais de là à n’attirer qu’une petite trentaine d’égarés (dont votre serviteur) sous la voûte du planétarium du Centre de Culture Scientifique et Technique Mendès-France, on obtient une fois encore une photographie de l’état de morosité et d’inculture musicale de ce pays.

Ceci étant dit, comment imaginer SAX RUINS autrement qu’un accouplement sauvage entre les spirales obsessionnelles de Richard PINHAS (HELDON) à la guitare-synthé et le drumming redoutable de précision et de puissance du Vander nippon, Yoshida TATSUYA (RUINS), le tout mêlé aux éclats de sax traité et de voix de Ono RYOKO, référence sur la scène japonaise de musique improvisée ?

Jouant à un volume digne d’un groupe de death-metal (ou de punk-jazz électro-progressif !?), le trio franco-japonais délivra des pièces d’une intensité musicale extrême, en dépit de leur effarante complexité rythmique et de la durée d’un set, qui, rappel compris, ne dépassa guère les 1h15, laissant un public clairsemé totalement abasourdi par tant d’inconfortable virtuosité.

A noter pour les curieux, l’existence d’un CD « Live in Japan » enregistré l’an passé par le duo PINHAS - YOSHIDA (Magaibutsu MGC-49, Japon) qui n’avait pas encore été rejoint par Ono RYOKO, laquelle publie très prochainement son nouvel album solo « Alternate flash heads » (Alchemy Records) compilant quelques 99 morceaux !

lundi 19 octobre 2015

MAJ : KÖHNZERT ZÜND en précommande chez Seventh

Le coffret est désormais disponible auprès de Seventh ICI. L'ensemble est doté de nouvelles pochettes et la liste des titres retenus pour les deux CD Triton 2005 et 2011 est en ligne.

Quelques infos complémentaires :

Le Live de 75 comprend l'ensemble des titres disponibles : le double album original dans son mixage de 75, les bonus inclus dans l'édition 2CD de 1989 dans leur mixage de 1989, le tout ayant été remasterisé.
Le Trianon a été remixé d'après les prises multipistes originales.
Le concert de l'Alhambra en 2009 comprend bien Le Gospel mais pas Slag Tanz jugé insatisfaisant par les musiciens. Il est tiré de bandes multipistes qui ont été mixées et masterisées pour la première fois. D'après certaines sources, la version d'Ëmëhtehtt-Rê serait pour le moins sauvage...
Le tout sera accompagné d'un livret de 80 (!) pages et tous les disques seront dans des digisleeves séparés.

Enfin, et ce n'est pas le moins important, la parution de ce coffret ne vise pas le public de "fans", qui possède bien entendu tous les albums originaux. Mais, suite au "Tour sans Fin" et à sa dimension internationale, cette parution s'adresse avant tout au public qui a pu découvrir Magma et qui ne connaissait pas forcément tous ces albums...


Il était annoncé depuis près d'un an, il sera donc disponible au coeur de l'automne. L'objet se distingue nettement du coffret studio et le remastering et le remixage sont à l'ordre du jour. Côté inédits il faudra donc se tourner vers le concert de 2009.

L'annonce officielle sur Facebook :

KÖHNZERT ZÜND - NOVEMBER 13
12 CD - 35 MUSICIANS - 500 MINUTES OF LIVE MUSIC
MAGMA LIVE KÖHNTARK – 1975 - remastered
MAGMA LIVE HHAÏ – 1975 - remastered
RETROSPEKTIW 1 – 1980 - remastered
RETROSPEKTIW 2 – 1980 - remastered
RETROSPEKTIW 3 – 1980 - remastered
TRIANON THEUSZ HAMTAAHK – 2000 - remixed
TRIANON WURDAH ITAH – 2000 - remixed
TRIANON MEKANIK DESTRUKTIW KOMMANDOH – 2000 - remixed
TRITON ZELEKT ZUND 1 – 2005 - audio remastered version
TRITON ZELEKT ZUND 2 – 2011 - audio remastered version
ALHAMBRA 1 – 2009 – unpublished concert
ALHAMBRA 2 – 2009 – unpublished concert



dimanche 18 octobre 2015

Magma aux infos ! Oui mais en Autriche !

Certes ce n'est pas long, moins de 2 minutes, mais ce "petit" passage à ce qui est, visiblement, le "journal" du Midi en Autriche fait toujours plaisir...






video




jeudi 15 octobre 2015

Une interview de Philippe Bussonnet

L'homme est plutôt rare en interview alors profitons de cet entretien sur le site du Triton dans lequel de nombreux sujets sont adordés : Magma, One Shot, les débuts, la composition...



Interview Philippe Bussonnet par tritonline

mardi 13 octobre 2015

Christian Vander à la Une de The Wire

Il y avait déjà quelques articles dans ce magazine musical d'Outre Manche mais point de couverture. Voilà qui est désormais chose faite avec ce dernier numéro en date qui inclue un entretien réalisé par Keith Moliné.
A découvrir pour les chanceux qui ont une (très) bonne Maison de la Presse à proximité de chez eux...

dimanche 11 octobre 2015

Un piano solo pour un anniversaire

En ce beau samedi après midi girondin, lorsque nous rejoignons le Rocher de Palmer, les balances viennent de débuter... Moment intime qui va aller assez vite pour Christian, visiblement prêt pour ce premier Piano Solo depuis un an et demi...  Les réglages faits, il attaque quelques gammes selon une technique qui n'appartient qu'à lui !




Julie Vander et sa pianiste, Clémentine Bony prennent possesion de la scène et sont visiblement impressionnées par l'ampleur de la salle dont la jauge est à 650. La voix se mélange mal avec le piano et une certaine fébrilité s'empare de la scène. Ce n'est que le deuxième concert de Bijou et le premier a eu lieu dans un tout petit lieu... Tout est donc à découvrir ! La balance s'achève sur un sentiment mitigé pour les deux musiciennes.

Quand nous revenons dans la salle, Gianmaria Testa est sur scène, avec son pianist,e dans un climat très chanson mais pas seulement... Je découvre l'artiste dont j'ignorais encore le nom quelques minutes auparavant. Un certain climat envahit la scène même si je ne suis pas forcément adepte de ce genre d'exercice...
Après une très courte pause, Bijou se présente face à une salle certes bien garnie mais pas complètement comble. Pourtant aucune place n'était disponible depuis plusieurs semaines... On sent une certaine tension sur scène mais le son s'est heureusement modifié avec le remplissage de la salle et les angles s'arrondissent avec la succession des morceaux. Le propos peut surprendre quand on connaît, ce qui n'est pas trop mon cas, la musique de Queen. Car interpréter dans une formule dépouillée des thèmes dont les versions d'origine donnaient plutôt dans le baroque, voilà un drôle de défi ! Bijou a pris la voie de la sensibilité pour explorer ce répertoire et le côté minimaliste de l'ensemble est loin de desservir le propos. L'émotion est là, palpable dans le chant de Julie. Il reste aux deux musiciennes à prendre un peu d'aisance, ce que seul le temps, et les concerts, permettront.

Un très rapide changement de plateau et Christian Vander prend possession du piano, après quelques mots de présentation. Il y a maintenant un peu plus de six ans qu'a débuté, en terre girondine justement, l'aventure de ce Piano Solo et les différents thèmes retenus par le compositeur sont désormais surtout des prétextes à improvisation. On est ici dans la continuité du travail développé dans Offering et il est logique que plusieurs compositions soient également présentes dans ce contexte : Ügüma, Joïa ou encore C'est pour Nous. Christian a développé de longues improvisations coltraniennes qui n'ont finalement que peu à voir avec ce que beaucoup se représentent être la musique de Magma. Exercice solitaire, périlleux et passionnant pour celui qui veut bien se laisser emmener dans l'aventure... Certes les aller/retours réguliers dans la salle, d'un public passant d'une salle à l'autre dans le cadre des festivités de ce cinquième anniversaire du Rocher de Palmer avaient de quoi briser quelque peu la concentration des auditeurs. Voici sans doute le concert où j'ai eu le plus de voisins différents ! Mais retenons plutôt que ce fut l'occasion pour certains de découvrir l'art singulier de Christian Vander qui poursuit son périple intérieur dans un engagement jamais démenti. A capter au Triton les 13 et 14 Novembre prochain pour les amateurs de voyage intérieur...

samedi 3 octobre 2015

En octobre les concerts ne se ramassent pas à la pelle

Bon, voici une rentrée un peu molle dirons-nous... Difficile de cultiver une alternative musicale en ces temps... Magma reprend la route au Nord et à l'Est, en configuration réduite bien entendu... Pour le reste, Le Triton propose quelques beaux rendez-vous et Tatsuya Yoshida fera une petite apparition dans notre pays aux côtés de Richard Pinhas, ce n'est pas si courant !

Himiko + Arnault Cuisinier : 
15 Octobre 2015 : Les Lilas, Le Triton.

Magma : 
9 Octobre 2015 : Oslo, Union Scene.
10 Octobre 2015 : Helsingborg, Tivoli
12 Octobre 2015 : Prague, Akropolis.
13 Octobre 2015 : Vienne, Porgy and Bess.

Richard Pinhas & Saxruins  :
9 Octobre 2015 : Les Lilas, Le Triton. (+ Pascal Comelade).
14 Octobre 2015 : Poitiers, Le Planétarium.

jeudi 1 octobre 2015

Une nouvelle chaîne Youtube pour Magma

Il y avait la Magma Official TV, il y a désormais l'AKTMAGMATV !
Au programme des documents "amateurs", mais de belle qualité, et donc approuvés par le groupe. Deux vidéos viennent d'être mises en ligne que nous vous laissons découvrir :