mardi 22 novembre 2016

Jean Paul Asseline s'en est allé...

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès, survenu l'année dernière, de Jean-Paul Asseline. On put le découvrir dans l'unique album de Rhesus O paru en 1971 (avec un certain Francis Moze à la basse...) mais ce fut bien entendu son bref passage dans Magma qui le fit connaître d'un plus large public. Quelques jours après l'enregistrement du magnifique double Live à la Taverne, il quitte le groupe, sur le route d'un concert à Nancy... Il fit partie brièvement de la première mouture de Weidorje avant que ses ombres ne prennent définitivement le dessus. Un triste destin pour un musicien exceptionnel...

16 commentaires:

  1. Paix à son âme, vraiment. Je l'avais entendu en 1975 à Rennes; et quelle présence sur le live de Magma ! Un mélange rare de rigueur rythmique et
    de souplesse...
    Jean-François L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. son fils samuel ne l a connu que malade et moi je suis l histoire de ce fabuleux etre je suis sa soeur

      Supprimer
  2. Triste destin en effet... Mais quel musicien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n a pas souffert mais il avait peur de l apres sa soeur

      Supprimer
  3. un être magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  4. Avec retard, nouvelle du décès de jean-pol. Perdu de vue depuis le milieu des 80. Mais beaucoup de souvenirs musicaux d'un génie au tempérament impétueux aidé par une technique irréprochable. Fameux caractère aussi, en recherche.. Je suis sur de sa bonne entente avec le Créateur. Adieu Jean-Pol !

    RépondreSupprimer
  5. c etait mon frere et c etait mon meilleur ami c etait un geni.......

    RépondreSupprimer
  6. j ai connu rhesus o et magma c etait un geni qui n avait jamais appris la musique je suis sa soeur qui le pleure encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. gerard cailleau13 août 2018 à 16:05

      Bonjour, je viens d'apprendre avec beaucoup de tristesse le décès de mon ami Jean Paul.Le temps passe mais les souvenirs sont toujours présents.Il à été le pianiste de mon 1er orchestre de jazz (je suis toujours batteur amateur).Je me souviens vous habitiez sur le plateau du Raincy. Nous avons continué à nous voir à l'époque où il habitait le bas de Coubron Ave du Contrat, et était marié à Evelyne Lesourd avec laquelle il a eu Samuel, et Rebecca et c'est à cette période qu'il à commencé à ne plus aller très bien. Puis on c'est perdu de vue (la vie...) En cherchant je l'ai retrouvé chez votre Père à Lognes je crois, Je suis allé le chercher quelques fois pour venir jouer chez moi à Coubron ,et je n'ai plus eu de nouvelles par la suite. un Grand musicien talentueux,(Dommage). Comment il à vécu le reste de sa vie,es ce qu'il pouvait toujours jouer du piano !! triste destin qui me touche beaucoup. Il est enterré si oui où, où incinéré ? Je vis actuellement en Hte Savoie mais j'ai toujours ma maison à Coubron. Je vous présente mes sincères condoléances avec retard mais je n'ai pas eu l'information avant. Gérard Cailleau gerardcailleau@yahoo.fr

      Supprimer
  7. Bonjour je l'avais rencontré lorsqu'il était chez magma avec un de mes amis Jean de Antoni disparu lui aussi

    RépondreSupprimer
  8. J'etais à la recherche d'Evelyne( La maman de Sam et Rebecca. ) et je viens lire cette nouvelle. Je l'ai connu lorsque je gardais Son fils Samuel. C'est une bien triste nouvelle. Je pense à Sam et Rébecca

    RépondreSupprimer
  9. C'est en recherchant la Maman de Samuel, que je suis tombée sur cette nouvelle tardivement. J'ai connu Jean Pol lorsque je gardais petit Sam . Je pense très à lui et Sa sœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La personne que vous recherchez a un profil sur Fecebook il me semble... Cordialement.

      Supprimer
  10. Merci pour l'info. Helas je ne la trouve pas et peut être qu'elle a changer de nom. Quand à Sam je ne le reconnaît pas. Il y a si longtemps.
    Encore merci. Je ne désespère pas de les retrouver.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai connu Jean-Pol dans les années 70 ,je n'avais jamais entendu un tel pianiste , on jouait au jil's club du jazz et puis à l'époque on disait du "binaire" funky quoi :! on a plus que sympathisé !Après on jouait dans RHESUS 0, je me souviens il jouait dans un restau (piano bar ) et son interprétation de la Marseillaise !!! Il en avait fait une merveille (il faut le faire !!!)puis on s'est retrouvés avec François Béranger et la super équipe, bien sûr il avait ses moments "cauchemar" mais on était là pour le soutenir et il avait confiance en moi , il était très drôle plein d'humour et je ne savais pas qu'il était parti si loin, il a illuminé une partie de ma vie. Jean-Loup Besson (batteur)

    RépondreSupprimer