jeudi 5 mars 2020

Penmarc'h, 1er concert de Magma nouvelle formule ce 29 février 2020

Penmarc'h petite ville du bout de la Bretagne et du bout de la Cornouaille. Et pourtant une belle salle de concert avec 320 places assises et tout autant debout. La première "grande" ville est Quimper à déjà 30 mn, après, c'est Brest à 1h15, en plus, au moins pour Magma, pas d'affichage à Quimper, donc la com doit bien fonctionner car la salle était pleine.
En raison d'arrivées par différents modes de transport et en fonction des dégâts sur les voies (train), tous ne sont pas arrivés en même temps à la balance, Isabelle arrivant en dernier (il faut toujours un dernier...). L'ambiance est très conviviale cet après-midi, au fur et à mesure de l'arrivée de tous et de l'installation du matériel, les doigts et les voix s'échauffent. Bref, vers 17h00, tout le monde était là et le moins que l'on puisse dire c'est que la soirée allait être belle vu comment ça cognait dans les micros !
Emmanuel Grimonprez a été vu à cette même balance, en voisin et curieux de voir cette troupe renouvelée en concert.
Comme vous avez pu l'écouter dans un post précédent, Jimmy m'a donné une petite interview juste après la balance, pour quelques minutes très chaleureuses et très détendues !
Le concert, annoncé pour 20h30 a débuté exactement à l'heure avec une formation guitare-basse et boites à rythmes et autres bandes enregistrées pour une musique très "électro cold wave" genre Gary Newman. Pas vraiment raccord avec la suite mais tout le monde a le droit de s'exprimer, ou devrait l'avoir, et cela nous emmène, le temps de mettre la scène en conformité pour le groupe suivant, à 21h30.

Là, les premières notes d'Emëhntëhtt-Ré résonnent. Nos trois nouvelles choristes à gauche, un nouveau claviériste à gauche, un Rudy à gauche, un Christian au centre, un nouveau bassiste à droite, un nouveau claviériste à droite, et Hervé, Stella et Isabelle à droite.
Alors, trois nouvelles choristes. Non, pas vraiment puisqu'elles sont là depuis l'été dernier, à Antibes exactement puis sur d'autres dates. Un nouveau clavier, Simon ? Toujours pas, il a fait parti de l'aventure "Les Voix de Magma" et, mieux encore, du renouveau de magma en 1996. En fait, seuls Thierry Eliez au piano et Jimmy Top à la basse débutent dans Magma par ce concert.
Plutôt que de faire une énième revue de concert, voici quelques réflexions sur cette soirée.
Tout d'abord, les titres joués : Ehmëhnntëht-Ré, Auroville, meddley Theusz Hamtaahk, Troller Tanz en rappel.
J'ai trouvé que le son de la balance (entendu depuis la fosse) était bien plus net que celui du concert (entendu depuis le haut des gradins). Alors, effet de positionnement ou présence du public, ou un peu des deux...
On pouvait s'attendre à ER car annoncé pour Monaco en mai, titre demandant des voix (et il y en a dans ce Magma là) et déjà joué en 2019 par nos choristes. Auroville, joué uniquement par Thierry, Jimmy et Simon, est peut être placé pour les accueillir dans les troupe, les mettre en avant sur la scène ? En plus comme il n'y a pas eu de pause dans le set Magma, cela à permis à certains d'en faire une, de pause. Le meddley TH est lui aussi joué par beaucoup depuis quelques temps. Enfin le rappel est une nouveauté, peut être un clin d'oeil à Jannick et donc son fils. Allez savoir...
ER et le meddley (hors la partie TH) permettent à toutes ces voix de s'exprimer pleinement et, personnellement, j'aurais beaucoup aimé un Wurdah Itah complet tant cela envoi avec tout ce joli monde... Peut être pour une autre fois... Nos trois belles choristes nous amènent une belle matière vocale supplémentaire, bien au service de cette musique. Thierry nous a démontré son talent indéniable tout au long du concert, un peu plus en avant sur Auroville, avec un son très eighties ai je trouvé. Et en plus il y va aussi de la voix. Simon, plus axé sur la rythmique piano, et parfait dans ce registre, m'a donné l'impression d'être là depuis longtemps, enfin comme si ce n'était pas un renouveau de le voir. Simon, une évidence donc ! Enfin Jimmy, le plus attendu de tous, remplaçant un "monstre" et étant le fils d'un autre, "monstre". Et bien le plus jeune et tout dernier membre de Magma est bien dans le décor. Non, pas dans le mur, dans le décor, il fait intégralement partie du décor ! Un jeu pas sans rappeler celui de son illustre paternel mais quand même aussi avec sa propre patte. Il a totalement rempli son rôle et l'avenir avec lui s'annonce à la hauteur du talent de ses immenses prédécesseurs.

Sinon, nos voix historiques, se partageant, entre le devant de la scène ou bien en choeurs nous ont assuré une belle soirée. Un Rudy toujours plus présent, avec sa propre touche, différente de celle de James, plus dans les riffs, mais bien dans le jeu, enfin, moi, j'adore ! Et Christian, que dire de nouveau, les années passent moins sur lui que pour beaucoup d'autres, peut être un souffle manquant dans les parties chantées, mais c'est toujours un enchantement que de l'admirer, pivot évident de sa musique et de notre bonheur.
Au final, 2h00 de musique, 2h00 de plaisir, 2h00 de nouveauté (sans l'être vraiment mais quand même en l'étant !), une troupe déjà bien cohérente et qui le sera encore mieux au fil du temps.
Une excellente soirée pour tous ceux qui on eu la chance d'y être, les autres, il reste des places pour la tournée à venir à travers la France. Alors dépêchez vous avant qu'il n'y en ai plus !

9 commentaires:

  1. je me retrouve complètement dans ce commentaire .

    On a assisté à un très bon concert .

    Il a aussi fait l'unanimité parmi les fans du groupe avec lesquels j'ai pu discuter après le concert.
    certains m^meme en pleuraient d'émotion .
    Un petit mot concernant le groupe de première partie FOLLOW ME NOT qui est un groupe de Cold Wave de QUIMPER .
    Il faut savoir qu'ils ont remplacé le groupe prévu au pied levé .
    Le groupe prévu s'étant désisté au tout dernier moment en fait le vendredi en toute fin de soirée .
    Ils faut donc les saluer car ce n'est pas évident de jouer devant un public tout acquis à MAGMA et je trouve qu'ils s'en sont plutôt bien sorti

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,j'étais au concert et je trouve que cet article reflète bien cette soirée magnifique,cette nouvelle formation est à la hauteur sans probléme,ça tourne "d'enfer"!

    RépondreSupprimer
  3. Daniel Donation5 mars 2020 à 10:49

    Merci pour ce compte-rendu!!

    RépondreSupprimer
  4. Kénavo :o)

    "J'ai trouvé que le son de la balance (entendu depuis la fosse) était bien plus net que celui du concert (entendu depuis le haut des gradins). Alors, effet de positionnement ou présence du public, ou un peu des deux..."


    je pense malheureusement que tout bon sondier si il a encore des oreilles devrait pouvoir gérer ce paramètre.
    Hier soir à Bordeaux, pareille....j'attends le compte rendu de notre bienveillant reporter... Mais depuis qques années y'a un sérieux problème d'équilibrage , voir même la nécessité d'un 2ème clavier quand il y a 6 voix ? j'adhère pas au nouveau style de la guitare. Riff disto quand le son est pas terrible, ça le fait moyen.
    c'est dommage car ils ont envoyé du lourd hier soir, très bonne énergie et bons arrangements pour certains titres...Mais quand on entend plus les voix, on perd tout l'intérêt de cette musique : harmonies , tentions, montées etc...
    à méditer Messieurs les sondiers...

    et oui je suis d'accord avec le fait qu'on a envie d'entendre la Wurdha Itha en intégrale : les musiciens du bord du monde...

    Muzikal(m)ement
    Dersou youyouye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire. S'il y a d'autres "reportages" ce sera du fait du ténor de c blog, lui y était (Nantes et Bordeaux) moi pas !

      Supprimer
    2. alors petite réserve et méa culpa à mon retour son :
      j'étais au balcon (1er rang). Il paraît que le balcon du Fémina est réputé pour être mauvais question acoustique.
      j'attend un retour du public d'en bas...

      Supprimer
  5. Cool ces commentaires.. Etant parisien, j'espère un passage de MAGMA en 2020 une semaine au triton, ou un soir dans une grande salle parisienne.. C'est de toute manière toujours plein .. I love this music..
    Sinon, mon point de vue est qu'il est dommage de ne plus jouer Zess en concert, compte tenu de toute le travail donné pour le disque et le concert au Philharmonique qui était génialissime ... j'ai oublié le nom du super batteur suédois, mais s'il n'est plus là par crainte du Coronavirus ou autre raison.. il y a Simon Goubert qui taquine grave, ou pourquoi pas rappeler Antoine Paganotti
    Et enfin, .. une pensée pour Mc Coy Tyner qui nous quitte ce jour et que j'ai vu / écouté plusieurs fois au New Morning.. RIP...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura du Zess cette année à Monaco. Pour Paris, il y aura certainement des dates, et je pense que cette ville est loin, très loin d'être sans passage zeuhlien, ce qui n'est pas le cas de la province

      Supprimer
  6. "Et enfin, .. une pensée pour Mc Coy Tyner qui nous quitte ce jour"

    Ô Bordel !

    RépondreSupprimer