mercredi 24 juillet 2013

L'inconscience va-t-elle tuer votre groupe préféré ?

En voilà un titre choc allez-vous me dire !

Lorsque l'on aime il est normal de vouloir partager sa passion. il fut un temps où l'on se prêtait disques et livres, parfois au risque d'ailleurs de ne jamais les revoir...

Avec la technologie, il est devenu extrêmement simple de mettre un DVD ou un CD officiel en ligne et de le proposer au reste de la planète. Sentiment gratifiant certes... Ce geste peut sembler sans conséquences mais de récentes visites sur un site de partage en ligne m'ont quelque peu interpelé tant les chiffres sont édifiants !
Voici quelques exemples, rapidement trouvés, de productions Seventh Records mises en ligne.

Pour la vidéo :
* MDK au Trianon : 90782 vues
* Nono au Triton : 51221 vues
* Zëss au Triton : 28235 vues
* Le Trianon complet (!) : 26954 vues

Pour l'audio :
* Nono : 53467 écoutes
* CD MDK : 48241 écoutes
* Rïah Sahïltaahk : 18050 écoutes
* CD Köhntarkösz : 8628 écoutes
* CD Magma 2 : 7387 écoutes
* CD Félicité Thösz : 4764 écoutes

Rappelons que sur ces vues et écoutes ni le groupe, ni le compositeur, ni le label, ne touchent le moindre centime ! En un temps où les structures alternatives sont les premières touchées par la "crise" du disque est-ce bien raisonnable de torpiller ainsi son groupe fétiche ? Pourquoi acheter un DVD ou un CD quand on peut le récupérer gratos sur le net...

J'aimerais comprendre ce qui pousse certains "fans" à ainsi détruire ce qu'il sont censés adorer ? Vous avez une réponse ? Moi pas...
Le débat est ouvert...

23 commentaires:

  1. l'inconscience des irréductibles certainement!!

    RépondreSupprimer
  2. Le monde a pris un tournant technologique que Philip K Dick ou d'autres auteurs de science fiction avaient prédit. Du coup l'art revêt un aspect moins sacré, du moins pour certaines approches artistiques. L'ouvre unique est devenue "sérielle", duplicable, Wharol avait inauguré cette voie (sérigraphie).
    Beaucoup d'artistes dont je fais partie ont vue leurs oeuvres (picturales) dupliquées, tronçonnées, allégées de son format qualitatif...
    La culture dominante se moque de l'aspect "objet" puisque les grosses structures ne sortent plus que des fichiers à télécharger. Le grand public va écouter, consommer, jeter, passer à autre chose ensuite. L'art est il voué à une utilisation amputée de son support physique?
    J'ai bien peur que oui, et un grand nombre d'artistes n'auront pas d'autres choix que de contourner se constat pour vivre d'une autre façon de leur art. Beaucoup de musiciens tournent en concerts et ne sortent pas ou peu de disques.
    J'ai vu des passionnés de disques ne plus acheter de disque du tout !!!!

    Quant à l'image, et je suis bien placé pour le savoir, elle subie le même sors.
    Nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis, mais l'homme n'a t'il pas déjà opter pour cette stupide attitude depuis bien longtemps?
    Personnellement, la dématérialisation des films est une aubaine, des milliers de films n'envahissent plus mes murs mais des disques durs (je dématérialise moi même). Il nous faut cependant un peu de discernement, j'achète des disques, des livres, mais contraint et forcé de vendre des pdf à défaut de livres. Mes oeuvres sont à présent numériques, plus sur papier.
    Le monde change et nous ne pourrons pas revenir en arrière, à moins qu'un scénario catastrophe à la
    J. Carpenter nous pende au nez...

    http://moreauthierry59.wix.com/thierrymoreaugraphic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ERRATUM :

      Excusez moi, j'ai laissé des fautes dans mon poste précédent, ça m'apprendra à rédiger trop vite...


      Thierry

      Supprimer
  3. Quant à moi c'est via le téléchargement illégal que j'ai connu magma. Il y a quelques années maintenant, sur soulseek, J'ai téléchargé TOUS les albums, et plein de live pirtates. Depuis je vais voir Magma+Vander en concert le plus possible. Offering = Magique!!! PS maintenant je possède physiquement tous les disques disponibles en cd, tous les dvd et quelques vinyles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes je pense une exception heureuse, cher anonyme, mais pour une personne, qui, comme vous, en est venue à acheter les disques après téléchargement illégal, combien se contentent de télécharger ou d'écouter gratuitement en ligne sans se soucier des conséquences pour les artistes ?
      Le problème de fond est , je pense, générationnel : nous, les plus de 30 ans, avons encore en règle générale ce "besoin" de posséder matériellement la représentation physique de ce que nous aimons (livres, disques...) ce qui n'est plus le cas des générations plus jeunes élevées dans le culte de la dématérialisation, du téléchargement et du "tout gratuit".

      Supprimer
  4. Si l'on me permet d'entrer dans le débat, je dirais aussi attention aux chiffres.
    Et oui, sur les x milliers de vues de tel post, combien auraient acheté le CD ou DVD s'ils n'étaient points copiables ?
    Personnellement, je possede en physique toute l'oeuvre de C Vander, à l'exception d'un 45 tours irréductible, mais j'ai téléchargé un certain nombre, non seulement de concerts "pirates" mais aussi d'ouevres issues de CD/DVD. C'est pas bien, oui, mais s'il avait fallu les acheter, je n'aurais pas fait cet effort. Donc je n'ai en rien fait perdre de l'argent à ces artistes ou groupes "téléchargés".
    Tout le monde ne pratique pas de la sorte, mais relativisons les chiffres. Et il y a certainement d'autres raisons encore.
    De toute manière la branche est trop attaquée maintenant, ne manque que la date de la cassure...
    Et comme l'a dit Thierry ci-dessus, aux artistes de changer leurs manières de faire. C'est sur, c'est plus facile pour les Stones que pour Magma...

    FPDCDG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une question : est-ce à l'artiste de se poser la question des modalités de diffusion de son oeuvre ? Je ne suis pas certain que la même logique soit à l'oeuvre dans les deux champs...

      Supprimer
  5. Pour ceux qui sont sur FB, d'intéressants échanges se tiennent sur le sujet dans le groupe Magma Zeuhl...

    RépondreSupprimer
  6. Au même titre que certains ne veulent pas payer un ticket de concert 45 €, d'autres n'ont pas envie de mettre 30 € dans un dvd quasi inregardable du fait des plans séquence qui changent chaque seconde. Trêve de (mauvaise) plaisanterie, il y a moyen d'acheter cd et dvd de Magma à prix très doux et en toute légalité sur les sites d'articles d'occasion.

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi il n'y a même pas de débat. Le partage rend l'art plus accessible, c'est quelque chose de positif.
    Regardez les choses du bon coté.
    Les "conséquences" comme vous dites, c'est que plus de gens sont exposés a des oeuvres qu'ils n'auraient jamais connues, si ce n'est au detour d'un clic. Et les 3/4 d'entre eux refuseraient de payer pour un disque de toutes façon. Au final ça ne fait rien d'autre que de la pub, gratuite qui plus est.

    Arretez de vous exciter, il faut vivre avec son temps.
    C'est aux artistes de savoir s'adapter , en proposant de beaux objets par exemple.
    D'ailleurs Seventh devrait faire des vinyles, ils se vendraient comme des petits pains.

    PS: "By the year 2000, people will share music for free with computers." - Bruce Haack, 1965
    !!!

    RépondreSupprimer
  8. C'est bien gentil tout ça mais quel modèle économique ? Plus la musique est disponible librement et moins les disques se vendent, étonnant non ? L'art, et la musique ont besoin de créateurs qui ne vivent pas de l'air du temps...
    Je serais d'ailleurs curieux de savoir si ceux qui prônent le "partage" à tout va de l'art accepteraient de partager leur force de travail gratuitement avec leur employeur...
    Le vinyle est un tout petit marché de niche, il y a certes une mode là dessus mais en valeur cela ne représente quasiment rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien évidemment entièrement d'accord avec toi, c'est du même tonneau que de proposer à un graphiste de faire un logo gratuitement car "ça lui fera de la pub"... Tout travail mérite salaire, les artistes méritent le leur !

      Supprimer
    2. Tu veux pas nous faire un logo pour le site cela te fera connaître... Un grand classique ça ! Mais ceux qui partagent les oeuvres des autres ils partagent quoi d'eux-mêmes ? C'est peut-être la question finalement ?

      Supprimer
    3. eh beh , ça vole bien bas...
      je crois qu'il faut se rendre a l'évidence,
      un gros pourcentage des fans de Magma sont
      KONS.

      Supprimer
    4. je dirais même plus, sont kons...pirateurs !

      je l'aime bien celle-là...

      FPDCDG

      Supprimer
  9. Bon alors ya plus qu'a continuer chialer.
    Les disques ne se vendent plus, y'a plus de saisons, tout part à vau l'eau, je propose un suicide collectif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant de partir pour Sirius ? je plaisante...

      Supprimer
  10. Eternel débat. De toutes façons, on n'achètera pas tout ce que l'on découvre grace au net, mais c'est grace à ces découvertes que l'on achète.
    Pour ma part, j'achète ce que j'adore car en effet rien ne remplace un bel objet. Par exemple çà a été un régal que d'avoir le coffret OFFERING même en ayant déjà les CD individuels.
    Mais je reste persuadé que Seventh est en retard quant à son adaptation à une évolution du marché de toutes façons inéluctable.
    J'ai été sans prétention un des premiers à évoquer le parallèle avec Fripp et la librairie de DGM, en me demandant pourquoi une voie similaire n'était pas suivie. Certes il y a eu quelques timides tentatives, mais insuffisantes au niveau de l'offre. Pour King Crimson, les boots nettoyés téléchargés légalement ne me donnent pas envie de posséder des fichiers merdiques.
    De même Seventh semble être assez laxiste sur le classement et la conservation des archives.
    Bien entendu tout çà n'excuse pas certaines pratiques, et je pense malgré tout qu'un minimum de solidarité doit exister pour certains artistes "de chevet". A ce propos, il faut qu'on m'explique pourquoi certain(e)s ont diffusé publiquement des vidéos de Offering au Triton malgré les demandes ( plutot soft d'ailleurs ) faites en début de concerts. Que çà reste en petit comité OK, mais la diffusion à grande échelle est contestable. La solidarité commence sûrement là.

    Poupou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JP on en a déjà parlé ensemble et on a le même point de vue... Pour info j'ai inclus la vidéo de Earth (et uniquement celle-ci) car elle circulait déjà à fond sur le net et qu'à un moment je me suis dit qu'il était assez "tordu" que les véritables amateurs qui nous suivent ne puisse pas en "profiter"... Ceci m'a été reproché bien sûr...

      Supprimer
  11. Le débat est complexe et je n'y rentrerai pas vraiment, les diverses opinions exprimées me paraissant toutes assez justes (et c'est bien là le problème). Je signalerai toutefois qu'un de mes amis (manquant franchement de moyens) a finalement décidé d'acheter ER parce qu'il avait envie d'avoir un dvd sur les séquences d'enregistrement.
    Ceci me fait dire qu'un objet bien fini et réellement attractif en tant qu'objet, ca reste le meilleur moyen d'encourager à l'achat. Mais d'autres idées seraient à encourager. Je pense par exemple que seventh pourrait proposer en téléchargement à prix libre (forcément un prix mais qui pourrait etre celui d'un café) l'enregistrement de concerts (du moins en partie) maîtrisés par seventh. Je pense qu'on serait nombreux à les suivre et à participer, plus régulièrement, au financement de seventh, sans que cela leur coute quelque chose.
    Ce serait, je pense, un bon moyen de s'adapter à l'heure du numérique : des concerts régulièrement proposés à un téléchargement à prix libre, des cd bien finis avec des trucs en plus (vidéos, partitions) qui donneraient vraiment envie d'acheter (un peu à la manière des éditions japonaises, même si il faudrait une édition encore différente pour le japon, exception culturelle oblige).
    Voilà pour ma modeste participation et je remercie grandement memo d'avoir ouvert ce débat passionnant.

    decadence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta participation avec laquelle je suis d'accord sur bien des points !

      Supprimer
    2. Est ce que certains d'entre nous, ayant leurs entrées dans le saint des saints seventhien, savent ce qu'en pensent les plus directement concernés ? Il ne serait pas négatif, je pense, qu'ils jettent un coup d'oeil à notre discussion.

      Decadence

      Supprimer